Alimentation Stabilisée

à tubes

CRC ALS 82B

Années 1955-60

Collection
Au temps du matériel de qualité et 100% français.
France

Un monstre de 33 Kg donnant toutes les tensions (haute tension et chauffage filaments) pour les récepteurs à tubes. 0 à 400V 150 mA + 0 à 150V (polarisation) et 2 gammes de tensions de chauffage des filaments allant de 1,5V à 6,3 V 5A.

Il existe différentes présentations civiles ou militaires.

Ces alimentations, robustes, sont rares à trouver.

1-ALIMENTATION-STABILISE-CRC-ALS-82-S.JPG
un beau modèle qui était en vente sur Ebay pour 250 euros.


Tiens voilà du tube, tube, tube !

15 tubes : GZ32 GZ32 GZ32 OA2 85A2 OB2 6X4 OA2 6AH6 6AH6 NC55TA 807 807 807 6AU6


Celle que je possède, image ci-dessous, est moins belle, j'ai dû changer un cadran, et je dois encore changer l'autre cadran. Mais elle fonctionne parfaitement. Je l'avais achetée en 1985-1987 dans des surplus déclassés, vendus au poids, pour récupération de pièces. Elle a été fabriquée en 1958.

Elle me permet de tester des postes de radio à tubes quand leur alimentation est en panne (transfo d'alimentation par ex.).

2-ALIMENTATION-STABILISE-CRC-ALS-82-PERSO2-S.JPG

------------------------------------------------------------------------------------------

Ci-dessous : les beaux cadrans d'origine. (introuvables).

3-ALIM-ALS82-CADRANS-S.JPG

----------------------------------------------------------

Ci-dessous : vue arrière. Notez l'existence d'un ventilateur.

4-ALIMENTATION-STABILISE-CRC-ALS-82-ARR-S.JPG

-----------------------------------------------------

Ci-dessous : les tubes du haut. Les 3 tubes de puissance sont des 807, des tétrodes d'émission, supportant la haute tension d'arrivée interne, avant régulation, de 600 à 800 volts.

5-ALIMENTATION-STABILISE-CRC-ALS-82B(1)-S.JPG

 Plus connu pour être un tube d'émission , le 807 n'en est pas moins une excellente tétrode en audio application . Sorti en 1937 ce tube très robuste, qui est une variation renforcée du 6L6, à été employé sur le très célèbre ampli WILLIAMSON . D'une dissipation de 30 watts avec 750 volts max à la plaque , en classe AB2 une puissance supérieure à 100 watts est largement possible. Jusqu'à 120 watts.

En émission les 807 étaient parfaits jusqu'à 60 Mhz et pouvaient être utilisés en parallèle.

807

Dans les temps anciens : 1940-1965, Les 807s ont été utilisés dans les amplificateurs de puissance audio , tant pour la sonorisation publique que pour la Hifi en étant habituellement utilisés par paires push-pull en AB1 de classe ou AB2 donnant jusqu'à 120 watts de puissance utilisable. La limite de tension de la plaque est de 750 volts et la grille de l'écran est limitée à 300 volts. En conséquence leur utilisation en pseudo-triodes est déconseillée car l'écran sera surchargé, si on pousse la puissance... 

Aujourd'hui, au XXIème siècle, les 807 sont largement supplantés par les KT88 et 6550. Ceci n'empêchant pas certains amateurs de vouloir encore, et encore, les utiliser et dire qu'ils sont excellentissimes, supérieurs à d'autres tubes plus récents. Un adage dit "Les gouts et les couleurs il ne faut point en discuter" "De gustibus et coloribus non disputare" disaient les romains il y a 2000 ans... Je suis conscient des qualités des 807 et je ne contrarierai personne pour savoir s'ils sont les meilleurs en 2017...

6-1-ALIMENTATION-STABILISE-CRC-ALS-82-TOP_TUBES-S.JPG

6-ALIMENTATION-STABILISE-CRC-ALS-82-DESSUS-S.JPG

7A-ALIMENTATION-STABILISE-CRC-ALS-82-TUBES807-S.JPG
ci-dessus vu des 3 tubes 807

7-ALIMENTATION-STABILISE-CRC-ALS-82-DESSOUS-S.JPG
Le dessous et les redresseuses de puissance.

ALS-82B-PERSPECT-TUBES-S.JPG

Réparation d'un galvanomètre

Le beau cadran affichant les tensions et intensités de l'alternatif du chauffage des filaments ne répondait plus. A l'intérieur il était rouillé et irréparable.

un cadran magnifique mais fichu.

Au démontage il s'avéra qu'il s'agissait d'un galva à cadre mobile de 100µA comprenant des résistances et un minuscule pont redresseur au sélénium. Je l'ai remplacé par un petit galva neuf de 50µA et j'ai ajusté les résistances selon le schéma suivant :

Le nouveau cadran moins beau, mais fonctionne.

C'est moins lisible mais suffisant. Au stylo indélébile Staedler j'ai tracé les inscriptions.

Comment ajuster les résistances ?

Je procède empiriquement en utilisant des potentiomètres munis de fils et de pinces crocodile.

En faisant varier un potentiomètre (donc la résistance) il y a un moment ou j'obtiens la valeur exacte que j'attends sur mon nouveau cadran. Je débranche ce système et je mesure la résistance du potentiomètre. Ensuite il faut utiliser des résitances fixes en série et parallèle jusqu'à obtenir la même valeur.

 Et voilà mon alimentation réparée. C'est moins reluisant qu'avec les cadrans d'origine, mais elle fonctionne.


Rédigé le 3 Janvier 2017. Ajout le 9 Janvier 2017.